English version  |     | Recherche avancée

Marché du travail

Actualités de ce thème

Au cours des 10 années suivant la crise dans la sidérurgie, en 1975, l’emploi a stagné ou même parfois reculé. Ce n’est que depuis le milieu des années quatre-vingt que l’emploi a affiché une croissance exceptionnelle accompagnée d’importantes mutations structurelles. Tandis que la demande de travail dans l’industrie a diminué, elle a connu une extraordinaire expansion dans le secteur tertiaire. Cette demande ne pouvant pas être satisfaite par la main-d’œuvre autochtone et les travailleurs immigrés, le recours, à partir de 1985, aux travailleurs frontaliers résidant dans l’un des pays limitrophes, n’a cessé de se développer. Depuis 2002, la croissance de l’emploi s’est ralentie et le taux de chômage, jusque-là relativement faible, n’a cessé de progresser.

L’évolution et la structure de l’emploi peuvent être retracées à l’aide de différentes sources statistiques utilisant des définitions et concepts distincts:
- le recensement général de la population et l'enquête par sondage sur les forces de travail (EFT) qui ne couvrent que la population résidente;
- les fichiers de la sécurité sociale, les comptes nationaux (emploi par branches d'activité), qui toutes trois incluent également les frontaliers.

Les chiffres sur le chômage se rapportent au chômage enregistré tel qu’il est défini par l'Agence pour le développement de l'emploi (ADEM). Ils renseignent sur les demandes et offres d'emploi, les placements, le chômage indemnisé et les demandes d'emploi non satisfaites selon différentes ventilations (sexe, classe d'âges, nationalité, niveau d'enseignement, durée de chômage).

RSSflux RSS des tableaux de la rubrique Marché du travail