English version |   

FAQ sur les enquêtes


1) Pourquoi faut-il faire des enquêtes ?

Le STATEC élabore régulièrement des diagnostics et des prévisions sur la situation économique et sociale du Luxembourg, largement repris par les médias. Les enquêtes permettent de mesurer l’évolution de certains comportements économiques et sociaux des individus et des entreprises.

Le STATEC observe, entres autres, la croissance économique, le chômage, l’évolution des prix et les inégalités économiques et sociales. Grâce aux données du STATEC, les citoyens, les entreprises et les décideurs politiques sont capables de prendre des décisions éclairées.

Les statistiques servent à définir des politiques, à appuyer le choix des décideurs et à saisir les évolutions de la société et d’entrevoir ainsi des pistes pour l’améliorer. Toutes les statistiques du STATEC tirent leur fondement dans des lois et/ou des règlements européens. Les statistiques du STATEC ne poursuivent aucun but marketing. Le but est de rendre la société meilleure.

2) Dois-je participer aux enquêtes du STATEC ?

Pour obtenir les résultats les plus complets et de bonne qualité, il est très important que les personnes et les entreprises répondent aux questions posées dans les enquêtes du STATEC. Sans votre collaboration, le STATEC ne pourrait pas produire de données fiables et essentielles.

La loi du 10 juillet 2011 stipule que les administrations publiques et les personnes morales et physiques sont tenues de fournir les renseignements statistiques demandés. Le refus de donner les renseignements dans le délai prescrit ou le fait de donner des renseignements inexacts sont passibles d'amendes.

3) Comment identifier une enquête/un enquêteur du STATEC ?

Les enquêtes du STATEC sont effectuées en face à face, par téléphone ou par questionnaire papier ou électronique. Pour certaines collectes de données, le STATEC recourt aux services de sous-traitants qui sont sélectionnés conformément aux procédures des marchés publics. Les sous-traitants qui travaillent régulièrement pour le STATEC sont : infas, LISER, T.I.P BIEHL & PARTNER, TNS-Ilres. Pour la plupart des enquêtes, le STATEC vous enverra une lettre pour vous communiquer le but de l'enquête et vous informer qu'un enquêteur vous contactera. Si vous n'avez pas reçu de lettre, vous pouvez vérifier si l'enquête est effectuée par le STATEC :

- en cherchant le nom de l’enquête dans la liste des enquêtes en cours

- en vérifiant si l’enquêteur porte une carte d’identification avec photo émise par le STATEC ou le LISER

- en contactant notre bureau d’information (tél :+352 247-84219 ; email : info@statec.etat.lu)

4) Comment m’a-t-on choisi ?

Vous avez été sélectionné (e) de façon aléatoire dans le Registre national des personnes physiques (plus d’informations sur guichet.lu).

Votre nom et votre adresse seront exclusivement utilisés pour la prise de contact dans le cadre de l’enquête. Vos coordonnées ne sont en aucun cas reprises dans le fichier contenant vos réponses.

La majorité des enquêtes du STATEC sont des enquêtes par sondage, effectuées auprès d’un échantillon. Les participants à ces enquêtes sont choisis au hasard afin de garantir une image fidèle de la réalité. Lorsque vous êtes sélectionné (e) pour faire partie de l'échantillon d'une enquête, le STATEC ne peut pas vous remplacer par quelqu'un d'autre ou vous supprimer de nos triages au sort. Dans ce cas, il ne s'agirait alors plus d'un échantillon pris au hasard et la qualité des résultats serait affectée.

5) J’ai déjà participé à une enquête du STATEC. Pourquoi m’avez-vous sélectionné pour une autre enquête ?

Cela peut arriver parce que les participant(e)s à nos enquêtes sont choisi(e)s au hasard. Vu la petite taille du pays et le nombre important d’enquêtes prévues par la loi, les chances d’être sélectionné(e) plusieurs fois est plus grande au Luxembourg qu’en France ou en Allemagne par exemple.

6) Comment le STATEC obtient-il mon numéro de téléphone ?

Les numéros de téléphone sont recherchés dans l’annuaire téléphonique. Pour certaines enquêtes, les numéros de téléphone sont générés au hasard par ordinateur selon la technique du « Random Digit Dialing » (système d’appel aléatoire). Dans ce cas, il se peut que des numéros dits « secrets » soient générés au hasard et contactés par le STATEC.

Le STATEC utilise aussi des numéros de téléphone cellulaire uniquement lorsque ceux-ci sont repris dans l’annuaire téléphonique ou lui sont personnellement communiqués (dans le cas d’un suivi par exemple).

7) Que se passe-t-il avec mes coordonnées et mes réponses après la fin de l’enquête ?

Après la fin de la collecte de données, les résultats sont traités de façon anonyme. Vos coordonnées sont uniquement utilisées pour vous contacter, vos réponses sont séparées de vos coordonnées durant toute la chaine de production.

Aucune information individuelle n’est diffusée par le STATEC. Seuls, des indicateurs globaux sont calculés pour la population totale en agrégeant l’ensemble des informations personnelles recueillies au niveau de l’échantillon.

Le STATEC est tenu par la loi d’assurer la confidentialité des données qu’il collecte et traite. Ses agents sont pénalement responsables de toute divulgation de données personnelles. Le STATEC s’attache à assurer un niveau élevé en matière de sécurité informatique.

8) Qui utilise les données des enquêtes du STATEC ?

Les données et résultats sont utilisés par :

- les citoyens

- les décideurs politiques nationaux et européens

- les organismes qui œuvrent dans différents domaines comme l’éducation, la santé ou le logement

- les chercheurs académiques et ceux travaillant pour des institutions publiques

- les étudiants et professeurs

- les journalistes

9) Comment puis-je avoir accès aux résultats des enquêtes du STATEC ?

Sur le portail des statistiques, vous trouverez toutes les informations issues des enquêtes. Souvent, les résultats sont présentés dans des publications du STATEC, largement reprises par les médias. Il est également possible de vous abonner à notre newsletter afin d’être automatiquement informé de chaque nouvelle publication. Nous sommes aussi présents sur les médias sociaux, tels que Facebook, Twitter et Linkedin.