English version |   

La numérisation du travail au Luxembourg
22-01-2018 | Chambre des Salariés | Université du Luxembourg


Les derniers "Quality of work index" de la CSL visent à présenter la manière dont les salariés au Luxembourg voient leur travail influencé par la numérisation. Sont donc analysées les différentes formes de la numérisation, ainsi que la peur de perdre son travail du fait du progrès technologique.

Les directeurs, cadres de direction et gérants, les professions intellectuelles et scientifiques, les professions intermédiaires et les employés de type administratif constatent que la numérisation influence fortement leur travail. La peur de perdre son emploi du fait de la numérisation et du progrès technologique, un sujet souvent au cœur des débats, est dans l’ensemble assez peu répandue. Mais elle semble toutefois affecter un peu plus les salariés des tranches d’âge supérieures à 35 ans, ainsi que les conducteurs d’installations et de machines, les ouvriers de l’assemblage et les employés de type administratif.

La "Qualité of work index" n°9 aborde une deuxième partie du thème de la numérisation du travail, à savoir les effets de la numérisation sur la vie professionnelle et le ressenti éprouvé. La numérisation du monde du travail peut re-vêtir des aspects aussi bien positifs que négatifs pour les sala-riés concernés. En fonction du niveau d‘études, de la catégorie professionnelle et de la position hiérarchique, les effets de la numérisation peuvent en effet être très différents.

La "Qualité of work index" n°10 aborde les effets de la numérisation sur la vie professionnelle, et relie ces effets à différents aspects de la qualité du travail (pour plus de détails sur la méthodologie. Elle illustre à l‘aide de différentes figures l‘influence de la numérisation sur la perception des conditions de travail.